Rappel de l'histoire de Pierrot et Colombine

Publié le par lesamisducarnavaldeceret.over-blog.com

 

Pierrot aime Colombine, son amie d’enfance et voisine.

Mais Colombine est blanchisseuse et travaille le jour,

Tandis que Pierrot est boulanger et travaille la nuit. Petit

à petit, Colombine se lasse de cet amoureux et de son

Rythme de vie. Lorsque Arlequin et sa roulotte arrivent

au village, Colombine est prête pour une nouvelle

rencontre : entendre des mots nouveaux, vivre autrement,

Partir même… C’est ce qu’ils font : Arlequin repeint

la façade de Colombine et adjoint une « teinturerie » à la

blanchisserie, et un matin d’été, ils ferment le magasin

pour cause de voyage de noces et s’en vont au gré

Des chemins… Mais bientôt le rude hiver les saisit.

Le quotidien avec Arlequin s’avère tout aussi décevant.

Colombine reçoit une lettre de Pierrot qui la supplie

de revenir. Elle rentre et découvre que la nuit, la boulangerie
de Pierrot est belle, colorée, chaleureuse…

Pierrot, pour célébrer son retour, confectionne une

Colombine géante en brioche. Dehors une petite voix

s’élève, chantant Au clair de la lune… C’est Arlequin qui

a faim et froid. Pierrot, bonne pâte, lui ouvre.

 

Partager cet article

Commenter cet article

pierrot rochette 29/01/2013 16:22

bravo à votre blog
sur Pierrot et Colombine

je m'appelle aussi Pierrot

dans le cadre
de mon projet poétique
blogs-musée pertinents mais aléatoires
pour mon oeuvre littéraire
pertinente mais aléatoire,

permettez-moi de vous offrir
une de mes chansons

DANS LA BEAUTÉ DU MONDE

dans la beauté du monde
dans la beauté du monde
je marcherai

deux âmes sioux m’inondent
deux âmes sioux m’inondent

dans votre beauté du monde
France et Jean-René
je marcherai

suis devenu

un arbre qui marche
parce qu’il relève ses racines

un doux vieillard
qui le soir délasse ses bottines

une belle jeune fille
qui r’trousse sa jupe
parce qu’elle dessine

le bout d’ses doigts
dans la rivière

dejà fini
l’été d’hier

reste le canot de Jean-René
les fruits de France et sa bonté

sur leur galerie
de Notre-Dame de Montaubant

je me prépare pour l’hiver
tel un enfant

car mes deux ames sioux
ont fait de moi
un arbre-fou

comme le canot de Jean-René
sur la rivière Batiscan

comme les fruits de sa belle France
de Notre-Dame de Montauban

je traverserai
l’éternité
en marchant
la neige et le vent

Pierrot
vagabond céleste

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com

sur google, video vagabond celeste, simon gauthier conteur